Quel est le véritable coût d’un manager indépendant pour une entreprise ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Dans cet article, on vous dévoile tout !

Ces dernières années, le modèle indépendant s’est largement développé et les entreprises sont désormais de plus en plus nombreuses à faire appel à des managers indépendants.

Cependant, si de nombreux dirigeants reconnaissent les avantages du recours à un manager indépendant, ils sont également nombreux à estimer que la prestation reste globalement plus coûteuse que l’embauche plus classique d’un salarié. Mais qu’en est-il réellement ? L’analyse du coût de chaque option doit être vraiment complète pour avoir une réponse fiable. Dans cet article, nous vous proposons de faire un point détaillé sur le sujet.

Rappel des différences entre les deux formes d’emploi

Avant tout, il convient de faire un point sur les différences qui existent entre un contrat classique, CDD ou CDI, et un contrat conclu avec un manager indépendant.

L’employeur d’un salarié est l’entreprise et ce salarié doit exécuter les tâches prévues par sa fiche de poste au quotidien. L’intervenant indépendant, lui, n’a pas d’employeur, l’entreprise est un client et il lui facture une prestation. Il est en effet sollicité pour exécuter une tâche déterminée, qui n’est pas effectuée par ailleurs au sein de l’entreprise.

La question des charges et des obligations administratives distingue également les deux formes de contrat. En effet, l’entreprise assume ces impératifs vis-à -vis de ses salariés, tandis qu’elles incombent à l’indépendant directement dans le cadre d’un contrat indépendant. C’est donc un élément à considérer pour estimer le coût réel de chaque option.

Comparatif des coûts

Il est donc essentiel de prendre en compte tous les frais liés à chaque type de contrat pour bien calculer les coûts induits pour l’entreprise par chacun.

Coûts directs

Parmi les coûts directs liés à un manager salarié, on compte bien sûr le salaire de référence de celui-ci. Il faut également ajouter la rémunération des éventuelles heures supplémentaires et primes. Dans le cadre d’un CDD, les indemnités de précarité et de congés payés représentent chacune 10 % supplémentaire. Ces éléments constituent le salaire brut. Les charges sociales patronales représentent ensuite 40 à 45 % du salaire brut. En outre, dans le cadre du salariat, il faut intégrer le coût de l’évolution de carrière du salarié : sa rémunération est revalorisée avec l’expérience, parfois même avec un changement de poste au salaire plus conséquent.

En faisant appel à un manager indépendant, la facture est clairement déterminée, avec un taux horaire ou un forfait fixe. L’entreprise paye ce qui est prévu, et n’a pas d’autre obligation. Le montant total de la mission peut être très variable selon le profil du manager, son domaine d’expertise et le domaine d’intervention de l’entreprise.

Coûts indirects

Pour un indépendant, les seuls coûts indirects possibles sont la rémunération d’un éventuel intermédiaire. Mais dans ce cas, le montant est clairement défini lors de la signature du contrat.

Pour un contrat salarié, les coûts indirects possibles sont plus nombreux : charges patronales, impôts et taxes liés aux salaires, mutuelle obligatoire, prévoyance, visite médicale, tickets restaurant, dédommagement de frais kilométriques, frais de transport (pass navigo), notes de frais (téléphone, voiture), heures supplémentaires et même selon la taille de la société, frais de gestion liés aux ressources humaines (contrat de travail, coût de la fiche de paye, administration du personnel), coût des formations, absentéisme, maladie, ou encore indemnités de départ en cas d’interruption du contrat de travail.

Notons également le dépassement de seuil d’effectif : les effectif augmentent et les assujettissements de taxes diverses sont atteints : versement transport, formation professionnelle, CSE, participation des salariés etc…

Le coût du recrutement râté

On parle de recrutement raté lorsqu’un salarié quitte l’entreprise dans l’année suivant son embauche. Cela représente des coûts supplémentaires qui ne sont pas imputables à un contrat avec un manager indépendant, tel que le coût d’un chasseur de tête.

En effet, en plus de la rémunération versée pendant le temps d’embauche, l’entreprise doit verser des indemnités de départ en cas de rupture (conventionnelle ou autre). Elle perd également le bénéfice des éventuelles formations payées au salarié, qui seront à refaire pour le nouveau collaborateur.

En outre, le départ d’un salarié peut avoir des incidences sur la productivité et la motivation des équipes, qui doivent souvent se répartir la charge de travail supplémentaire le temps du remplacement du poste laissé vacant.

Les éléments non financiers

Parmi les éléments non financiers, les coûts liés au temps de team building et aux activités sociales peuvent également augmenter discrètement le coût du poste d’un salarié.

Plus largement, on parle parfois du bonus « start and stop » des contrats avec des indépendants. En effet, dès que vous n’avez plus besoin de votre manager indépendant, si l’activité de l’entreprise baisse, si une situation extérieure empêche de continuer la production, vous pouvez moduler son contrat à la hausse ou à la baisse ou bien vous ne faites simplement plus appel à lui pour un nouveau contrat. Cette flexibilité permet de réaliser des économies, tandis que la rémunération du salarié est due, quel que soit le volume d’activité.

Un manager indépendant est donc souvent moins cher que ce qu’on pense.

En considérant l’ensemble de ces variables, le manager indépendant coûte donc souvent moins cher à l’entreprise que ce que l’on pourrait croire. La différence de coût direct avec un salarié n’existe pas ou peu en réalité. Vous avez alors un professionnel performant à moindre coût, plus rapidement et surtout sans surprise financière pour l’entreprise. Seul le temps passé est facturé ! 

Un manager externalisé intervient donc avec un prix fixe déterminé, mais ce choix présente d’autres avantages. Les managers indépendants sont souvent très expérimentés, directement opérationnels, ils connaissent les bonnes pratiques, ils sont motivés pour travailler efficacement et transmettre aux équipes  leur savoir-faire et leurs connaissances. Ils sont disponibles immédiatement. Ils deviennent donc des collaborateurs très précieux pour une entreprise et des partenaires fiables pour l’avenir.

Si vous aussi, vous souhaitez intégrer un manager de Part-time eXecutives au sein de votre entreprise...

N’hésitez pas à nous contacter pour être mise en relation avec un de nos managers !


S'inscrire à notre newsletter

Soyez toujours au courant de toutes les actualités du management partagé !

À lire également

Ready to start ?

Si vous aussi, vous souhaitez recruter un manager d'excellence qui a envie de s'investir dans votre entreprise, sans que vous ayez besoin de vous occuper des sujets administratifs (recrutement, embauche, contrats...), confiez-nous vos enjeux et nos experts se chargent de vous trouver la perle rare !

Merci d'avoir rejoint le programme Ambassadeur

Nous prendrons contact avec vous afin de faire le point sur les missions pour lesquelles vous souhaitez être apporteur d’affaires.

Téléchargez notre livre Blanc !

La transformation digitale des PME : un impératif pour rester dans la course !

Les avantages du management à temps partagé